6 Nations 2017: Le XV de France Serin ?

baptiste-serin-2017-xv-de-france-gonfles

Dans l’histoire du XV de France, le patron a toujours résidé au 9. De Fouroux à Berbizier en passant par Galthié, le demi de mêlée conduit le camion, alors que l’ouvreur est le plus souvent un auto-stoppeur de passage. A 22 ans, Baptiste Serin est peut-être celui qui va confirmer cette règle. Audace, chistera, jambes de feu et bonne bouille, le mec a tout pour lui.

C‘est la rencontre entre un joueur et un geste. Ces instants devenus trop rares où l’inspiration supplante les plans de jeu prédéfinis, ce qui a été vu et revu à la vidéo, ce qui semble raisonnable. Or, la raison indiquait à la 62ème minute du dernier France-Nouvelle Zélande de commander une nouvelle mêlée. Sur la précédente, la première ligne des Blacks avait sauté au plafond comme le bouchon d’une bouteille de champagne trop secouée. L’essaide pénalité -ce 49.3 du rugby français- menaçait. Mais caché derrière ses « gros », Baptiste Serin a pris le ballon comme on pique le goûter du copain au collège. Alors que Monsieur Barnes avait encore le bras tel un agent de la circulation, le numéro 21 des Bleus a joué vite. Son corps est parti sur sa gauche, mais son esprit est resté à droite pour deviner dans son dos un Louis Picamoles lancé comme un camion (pouet pouet) et tout heureux de plonger dans l’en-but. Entre la chistera et la passe aveugle, le geste amène même le consultant Fabien Galthié (pourtant économe en éloges quand il s’agit d’un de ses successeurs potentiels) à lâcher: « Quel talent! Quelle vision!« 

De la défaite (19-24) face à des Néo-Zélandais à sec après une saison 2016 record, il restera les regrets d’une équipe qui vit encore de promesses, mais surtout l’idée que le XV de France avait trouvé son nouveau numéro neuf en le nom de Baptiste Serin. Et peut-être même renoué avec une certaine idée de son rugby avec ce garçon de 22 ans dont l’accent fleure bon les pinèdes de ses Landes natales.

Bis repetita le weekend dernier. De la défaite (19-16) face à des Anglais qui peuvent remercier leurs remplaçants, il restera une nouvelle fois les regrets d’une équipe qui vit encore de promesses, mais surtout l’idée que le XV de France a trouvé son nouveau numéro neuf en le nom de Baptiste Serin. Et peut-être même renoué avec une certaine idée de son rugby avec ce garçon de 22 ans.

Voici d’ailleurs un court résumé de ce match. Si proche, et si loin à la fois…

 


Source:

Un Tampon rouge

 

Par Antoine Mestres & Alexandre Pedro, dans TAMPON #3, p.30, un magazine rugby français présenté par So Foot.

A vous procurer d’urgence pour retrouver cet article complet sur Baptiste Serin, avec de belles photos en prime.