Cyrille_Guimard,_Tour_de_France_1973

Cyrille Guimard: le « druide » a la bonne potion

 

Vingt ans que la France attend ça. Deux décennies qu’aucun coureur tricolore n’a revêtu le maillot arc-en-ciel de champion du monde, alors que se profile la course en ligne, dimanche en Norvège. Pour pallier ce manque, la Fédération française de cyclisme a nommé Cyrille Guimard, 70 balais, sélectionneur de l’équipe de France en juin.

S’il a eu une carrière de directeur sportif immense, avec sept Tour de France dans la musette, « le druide » n’a plus dirigé une équipe pro depuis la Cofidis en 1997.

Des coureurs séduits

« Il avait le sens de la course, il n’hésitait pas à jouer au poker menteur avec les autres équipes, se rappelle Thierry Bourguignon, coursier chez Castorama dans les années 1990. Il les faisait craquer à chaque fois. Et puis il dégageait une certaine aura, c’était un monsieur très respecté dans le peloton. »

cyrille guimard gan mercier vintage
En vous remerciant

Si Guimard est plutôt populaire chez les anciens, celui qui est aussi consultant sur RMC a laissé la jeune génération assez sceptique, au début. « Il y avait beaucoup d’appréhension, d’interrogations, voire un certain rejet quand Cyrille a été nommé, reconnaît Marc Madiot, le patron de la FDJ. Mais, au retour des championnats d’Europe, les coureurs sont revenus convaincus. » C’était début août au Danemark. Un groupe resserré, presque commando, envoyé au front sous les ordres du général Guimard.

Monter les watts

« Moi, je le connais bien, mais dans le groupe, il y avait un peu de méfiance par rapport à son âge, le sentiment qu’il appartenait à un cyclisme dépassé », se remémore Kevin Ledanois. Impression vite retournée par le nouveau sélectionneur. « On a parlé watts, puissance de développement… Et là, c’était bluffant. Il connaissait tout ça mieux que nous. Et même mieux que nos directeurs sportifs », ajoute le coureur du team Fortuneo Oscaro.

La suite de la semaine danoise est une révélation pour les Français. « Il a su créer un état d’esprit collectif très vite, un peu comme pour une équipe de foot, conclut Ledanois. Avec lui, on a retrouvé de la fierté. Je peux vous assurer que le groupe a été séduit à 300 %. »


Source:

20minutes-couverture-20-septembre-2017
Le 20Minutes du 20 Septembre. CQFD

 

Par Julien Laloye, dans le 20minutes du 20 Septembre, p.20. Ça ne s’invente pas.

A vous procurer pour découvrir le petit bonus sur Julian Alaphilippe en leader aux Mondiaux